Ne branchez jamais un appareil ancien sans l'avoir fait réviser. Risque électrique
Documents -> Dossiers thématiques

Avant de brancher une radio : conseils de base

Que faire, et surtout ne pas faire ?
NE SURTOUT PAS BRANCHER VOTRE RADIO AVANT D'AVOIR LU CES QUELQUES CONSEILS et les 2 liens auxquels ce texte envoie !

Un poste à lampes est alimenté en électricité par le secteur, et quoi qu'il en soit bien que depuis des décennies nous ayons totalement domestiqué l'usage de l'électricité il n'en reste pas moins vrai que tout appareil électrique représente un danger potentiel qui croit de manière exponentielle avec la vétusté de l'appareil.

La vétusté est difficilement appréciable. En effet, tout comme ce n'est pas la carrosserie qui fait l'état général de la voiture, pour une radio ce n'est pas l'état de fraicheur de l'ébénisterie qui va faire l'état de fraicheur du poste.

Tout le monde essaie une voiture avant de l'acheter, mais bien souvent la voiture d'occasion que l'on s’apprête à acheter est encore en circulation en outre un professionnel a validé son état au cours d'un contrôle technique et de toute façon on ne va pas démarrer avec sur les chapeaux de roues et directement aller la pousser à fond sur l'autoroute.

C'est encore plus vrai si c'est une ancienne sortie de grange mais avec le CT en moins. Vous dénichez une superbe 2cv des années 50, qu'allez vous faire ?

Vraisemblablement avant de faire quoi que ce soit vous serez attentifs à l'état des pneus, des durites de carburant, et des organes les plus importants pour votre sécurité. Si un pneu est craquelé et présente une belle hernie vous ne prendrez pas la route afin de ne pas mettre inutilement votre vie en danger, ou alors vous remplacerez ce pneu. Afin que la deuche ne prenne pas feu, vous ne roulerez pas non plus avec une durit d'essence qui asperge le moteur en roulant.

Pour la radio c'est pareil. Il y a un gros risque et ça peut devenir un grand danger : Cliquez ici pour vite savoir à quoi vous vous exposez (le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre pour ne pas perturber votre lecture).

La brancher sur le secteur étant l'équivalent d'une course sur l'autoroute pied au plancher, il devient évident qu'il y a des précautions préalables à prendre. Car sauf à avoir un matériel spécifique, on ne peut pas redémarrer une radio en douceur. Une radio c'est comme un spot halogène elle est soit allumée plein pot soit éteinte. Le réglage du volume sonore équivaut à un cache en tôle qui masquerait plus ou moins l'ampoule halogène et rien de plus.

Et le variateur me direz vous ?
En effet, on peut tout à fait allumer une lampe halogène en douceur au moyen d'un variateur et on peut réveiller une radio en douceur au moyen d'un variac. Imaginez que vous récupériez un halogène à la déchetterie, vous allez examiner le cordon secteur avant de le brancher sur le variateur et de voir si cela fonctionne.

Pour la radio qui comporte un peu plus de pièces détachées qu'un halogène, vous allez donc procéder à un examen visuel attentif des pièces qui la constituent. Tout comme vous avez ausculté les pneus et durits de la deuche, vous allez regarder que les fils électriques sont partout en bon état, et pas seulement le cordon secteur. Puis ensuite ausculter tout le reste aussi.

1 - NETTOYAGE ET AUSCULTATION

Vous allez donc commencer par un nettoyage approfondi au pinceau et à l'aspirateur, afin que tout soit bien propre et donc bien visible. Identifiez les lampes et surtout leur emplacement, en le marquant sur le châssis au crayon par exemple.

A rechercher particulièrement les composants ayant brûlé ou noirci, les condensateurs boursouflés, les taches et projections de goudron sous ou à proximité d'un condensateur. Voir également si le transformateur d'alimentation n'est pas bruni comme Carla, si en dessous du transformateur il n'y a pas des gouttes de paraffine qui ont coulé, ce qui voudrait dire qu'il a déjà surchauffé. Voir si il ne semble pas manquer des composants, des emplacements vides du châssis etc.

Au moindre doute, le plus petit soit-il, prendre une photo propre et claire et préparer avec soin la question que vous allez poser plus tard sur le forum quand vous aurez identifié le poste ou que vous demanderez de l'aide pour le faire. Un problème bien posé est déjà à moitié résolu.

2 - L'IDENTIFICATION (très importante)

Vous avez déjà commencé à la faire en relevant la liste des lampes et leur emplacement dans le poste. Si le poste a un carton arrière le modèle est souvent inscrit, sinon il faut se contenter de la marque écrite en façade quand il y en a une. La consultation du grand livre, avec les nombreuses photos postées qui en font la richesse, permet le plus souvent d'identifier le poste.

Mais ATTENTION il ne faut pas se fier au simple aspect visuel du poste ce n'est pas et ce ne sera jamais suffisant. En effet dans une même boite peuvent être montées des électroniques différentes.

Quand vous commandez un pot d'échappement pour votre voiture vous le faites avec la carte grise sinon vous avez à peine une chance sur 100 que ce soit le bon. Prenons le cas d'une 205 :
Une peugeot m'sieur le garagiste, je voudrais un silencieux d'échappement ! =>Ah oui ? Mais quel modèle de peugeot ? Et elle a quel moteur sous le capot votre Peugeot ? Essence ou diesel ? Quel type de moteur et quelle cylindrée ?
Et là vous ne savez pas répondre.... Pour vous une 205 c'est une 205 et elles se ressemblent toutes sauf qu'entre une 205 junior archi bas de gamme qui fait 45 cv et une 205 GENTRY haut de gamme qui en fait 130, il y a tout un monde.

Ne riez pas, c'est exactement ce qu'on voit pour les radios : " bonjour j'ai un poste Radiola je souhaiterais le schéma. Cordialement." =>Euh.....Voui.......!?!?!??

Bref pour identifier la 205 il faut la carte grise ou aller voir le moteur et l'année modèle et pour le poste de radio à défaut d'avoir un carton arrière explicite il va falloir la liste des tubes.

Ca tombe bien parce que vous avez déjà noté leur emplacement et vous connaissez leurs immatriculations. Vous allez donc vérifier si cela coïncide avec ce qui est écrit sur la fiche du poste qu'il y a dans le grand livre.

Par exemple le poste élu de votre cœur est un radiolo acheté en brocante pour une dizaine de Roros (ça vaut pas plus). Oui mais lequel de radiolo car il y a plusieurs modèles...
Et bien puisque les tubes sont (UCH81, UBF80, UCL82, UY85) c'est un RA127 et comme derrière il y a un sélecteur de tension c'est donc un RA127A. Bien qu'il lui ressemble comme deux gouttes d'eau ce n'est pas un RA125U qui n'a pas du tout les mêmes lampes et qui n'est que 110 volts.

 

Fort de votre identification vous pouvez maintenant poser toutes les questions, photos à l'appui, sur votre nouveau petit bijou afin de le restaurer.
3 - LE REDÉMARRAGE

Tout semble parfaitement sain ?
Tout est propre et à sa place ?

Parfait, vous pouvez commencer à songer entendre chanter le poste.

Déjà si c'est un 'tous-courants' il convient de travailler derrière un transformateur d'isolement, un VRAI (pas un autotransfo) Il y a de nombreuses techniques de redémarrage, je vous en offre une et une seule. Mon but n'est pas non plus de faire tout un livre.
Poursuivons avec l'exemple de ce radiolo : Au multimètre il ne semble pas y avoir de court circuit dans la haute tension, l'auto-transfo d'alimentation semble sain et sans court-circuit lui aussi.

Le sélecteur de tension est bien en position 220 Volts.
Vous avez, peut-être avec un peu d'aide, identifié les "condos secteur" et vous les avez viré. Ils ne sont pas indispensables au fonctionnement.
Vous avez identifié les condos de filtrage et vous les avez changé soigneusement.
Vous avez identifié le condo de liaison et il est neuf.

Alors vous allez pouvoir brancher le poste soit à travers un variac (auto-transformateur réglable dont on fait varier la tension de sortie en tournant une molette, comme un variateur d'halogène mais en mieux) soit à travers une ampoule à incandescence de 40 ou 60W voir 100W pour un gros poste( le variac du pauvre ).

Si tout est correct la lampe à incandescence en série avec le poste va un peu flasher la première seconde, puis s'éteindre progressivement et le poste va se mettre en route. Si il est sain et que le bouton est tourné en face d'une station ça va capter cette station et chanter Si il y a un court-circuit franc dans le poste la lampe va s'allumer et alors il faudra identifier l'origine de ce court-circuit.

Au moindre doute, toujours préparer minutieusement la question que l'on se pose, et la poser sur le forum en étayant au besoin avec de bonnes photos claires et non floues. Soyez attentif à tout bruit ou toute odeur suspecte. Travaillez dans un environnement calme et silencieux.

Si le poste fonctionne tant mieux. On approche du but.

Afin toutefois de s'assurer qu'il fonctionne réellement bien, le meilleur ami du dépanneur est le multimètre, et on ira mesurer des tensions à des endroits précis du montage de la même manière qu'on aurait contrôlé la pression des pneus de la 2cv retrouvée dans une grange à la campagne.

Bonnes remises en route de postes !

Masterorion Nicolas

Je pense et je suggère que sur ces postes anciens , avant de démonter quoi que ce soit et faire toute modif , il serait bien de faire des photos , et si nécessaire de points de détail , pour préserver  l' historisque , la mémoire du poste tel qu' il était à sa construction !

Claude Boulet